ToujoursLa > LEVÊQUE-POLGAR Monique > Biographie - Intro > Biographie
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Antoine POLGAR - Fri, 21 Jul 2017 18:36:51 +0200
LEVÊQUE-POLGAR Monique

Monique
LEVÊQUE-POLGAR


Monique
LEVÊQUE-POLGAR

Récit


Biographie


Déjà deux ans que Monique nous a quittés. Elle a été inhumée au caveau familiae au cimetière Montparnasse le 10 novembre 2011, Elle est toujours présente dans nos cœurs et nos pensées. Tous ceux et celles qui t’ont connue, auront une pensée pour elle pour souligner le second anniversaire de son décès.
Monique Levêque est née le 13 novembre 1913 à Paris, la fille du chroniqueur, reporter et critique Jean Alexis Levêque et de Laure Letourneau Levêque.

                                                                                                            Jean Levêque
 De 1911 à 1914, Jean Levêque est chroniqueur à Gil Blas. Il collabore également à La Phalange. "Il est mobilisé le 11 avril 1914 au 274e régiment d'infanterie à Rouen. Il reêoit en Champagne le baptême du feu, en participant aux attaques de Loivre. Il fait la campagne d'Artois à Neuville Saint-Vaast. Il est à Verdun en 1916 et cité à l'ordre de la brigade pour son sang-froid et son courage. Il prend part aux attaques de Douaumont. En 1918, il fait la campagne de l'Aisne. Il est tué le 23 juillet 1918 après quatre ans de front. Médaille militaire posthume. "

 A la suite d'études secondaires à Paris, Monique Levêque obtient son baccalauréat et prépare du licence es-lettres à l'Université de Paris où elle obtient des certificats de franç­ais. latin et grec ancienne. Elle s'inscrit à l'École du Louvre et elle est diplomée de l'École de la Libriaire. De 1937 à 1940, elle exerce la fonction de Rédactrice au Centre d'Etude de Politiques Etrangères à Paris. dont les activités lui donne une bonne connaissance des problèmes politiques français. En 1939, elle épouse Jean Polgar, un pianiste virtuose hongrois, diplomé du Conservatoire de Budapest, diplomé en Droit d'université de Graz en Autriche, refugié à Paris, alors employé comme traducteur chez Condé-Nast.

 En juin 1940, pendant l'exode, lorsque les forces Allemandes s'approchent de Paris, le couple quitte Paris pour Clermont-Ferrand où est né leur premier fils Antoine le 7 Octobre 1940. Avec l'aide de la famille Church, dont les liens d'amitié avec la famille Levêque datent d'avant la première guerre mondiale - ils obtiennent un visa de sortie pour voyager aux Etats-Unis. Après un escale à Casablanca, ils arrivent à New York en 1942 et sont hebergés par la famille Church à Princeton dans le New Jersey ou est né Henri, le 21 Juillet, 1942.

 Recrutée à New York en Février 1944 alors qu'elle se consacrait déjà aux activités du Service de Presse et d'Information créé en 1942 par la France Libre, elle fait preuve d'un jugement politique sûr et en 1952 elle fait fonction d'attaché de presse. Ses compétences politiques se revélent dans ses contacts avec les milieux de la presse aux États-Unis parmi les rédacteurs intéressés par les questions politiques françaises. Dans le domaine des activités audio-visuelles développées à partir de 1957 dans le cadre des services de Presse et d'Information de l'Ambassade de France, elle assure la supervision de la réalisation et la diffusion de trente films sur la vie politique et économique de la France et des territoires d'outre-mer - dont vingt sur l'Algérie et quatre sur l'oeuvre de la France en Afrique Noire.
 En 1960 elle accompagne le Directeur du Service de Presse et d'Information de l'Ambassade de France chargé par le Premier Ministre d'une mission d'étude, en Algérie, Parmi ses activités de rédactrice, elle est responsable pendant plus d'une décennie de la Revue hebdomadaire de la presse périodique américaine qui demande le dépouillement de près de 80 périodiques par semaine. En 1962, on lui confie la préparation d'un volume sur la France et l'Atôme. En 1963, elle rédige, France, Air and Space. En 1964, elle est nommée Chevalier de la Légion d'Honneur. La décoration lui est remise par M. Hervé Alphand, Ambassadeur de France aux États-Unis en présence de M. Roger Vaurs, Ministre plénipotentiaire, Directeur des Services de Presse et d'Information et de M. Michel Legendre, Consul général de France à New York ainsi que sa mère Mme. Laure Levêque et ses deux fils. En 1965, elle occupe les fonctions de directrice adjointe du service. Dans les années soixante et soixante-dix, elle participe à l'organisation à New York des voyages de Présidents de la République, en ce qui concerne la préparation de la documentation pour la presse américaine et les contacts avec les journalistes français notemment pendant les séjours des Présidents De Gaulle, Pompidou et Giscard d'Estaing à New York.

 Par le décret du Président de la République du 24 mai 1972, elle est nommée Officier de l'Ordre National du Mérite. En 1979, elle est promue au grade d'Officier de la Légion d'Honneur. Elle prend sa retraite en Novembre 1978 et rentre en France ou elle collabore à la Revue Economique l'Européen. Par la suite, elle exerce la fonction de représentante permanente auprès de l'UNESCO du Conseil international des femmes (International Council of Women). Cette association fondée en 1888 pour la promotion des droits des femmes regroupe environ soixante-dix conseils nationaux des femmes de différents pays.
















































































































































/

Modifié le 13/11/2013
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2