ToujoursLa > QUESNEY Maria > Biographie - Intro > Séquences de vie
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Sylvie CRÉPIN - Wed, 26 Apr 2017 11:43:06 +0200
QUESNEY Maria

Maria
QUESNEY


Maria
QUESNEY

Récit


Séquences de vie


Maria, voici un prénom prédestiné pour résumer ta vie. Tu es la deuxième enfant de ta fratrie, et surtout l'ainée des trois filles.

Tes parents Alphonse et Marguerite Quesney, habitaient une modeste maison dans la rue de la mairie à Ablon, petit village rattaché à Honfleur dans le Calvados. Ton père était journalier à la ferme du château. Après toi naitront six enfants, dont deux filles Blanche* (1907) et Irène* (1908), auprès desquelles tu joueras un très grand rôle.

Après des fiançailles hasardeuses, que tu rompras rapidement, tu resteras célibataire et n'auras pas d'enfants. Je pense pouvoir dire que tu n'as jamais connu d'homme dans ta vie.

Comme tous les membres de ta famille, tu as travaillé au château d'Ablon dans ta jeunesse. Les descendants des châtelains gardent de toi un très bon souvenir, comme de toute la famille d'ailleurs.

Quand ta sœur Blanche revient vivre chez ses parents avec son bébé* (Pierre Crépin*, mon père), suite à un mariage qui a mal tourné, tu seras là pour l'accueillir, la soutenir et l'aider à élever Pierre. Ton soutien à Blanche a été indéfectible jusqu'à sa mort. Au même moment, ta sœur Irène a été exilée à Paris, car elle est tombée enceinte accidentellement. À cette époque là, ça ne pardonnait pas. J'ai cru comprendre que cette situation t'a profondément affectée.

Dans les années 50 tu as travaillé comme gouvernante au château de Versainville*, en Basse-Normandie, qui accueillait des colonies de vacances en période estivale. L'environnement était magnifique, mais tu n'y as pas forcément été très heureuse. Grâce à toi, Pierre ton neveu, a été embauché comme moniteur. Son pseudo était le “ renard ”.

Un monsieur veuf ou divorcé de Honfleur qui exerçait sur Paris, te prit à son service comme employée de maison. Tu t'occupais de son appartement à Courbevoie. Même loin de ta famille, tu garderas toujours l'œil sur eux. Tu perdras Irène en 1940 de la tuberculose. Elle laissera derrière elle son fils Michel, qui sera adopté dans une famille de la région parisienne. Quand ce dernier à été adolescent, tu as tenté de le récupérer pour l'élever, mais tu t'es heurtée à ses parents adoptifs qui s'y sont opposés. Tu le rencontreras au moins une fois et tu l'emmèneras chez ta cousine Alice qui habitait en banlieue parisienne elle aussi.

Je ne sais pas à quel moment tu es retournée vivre définitivement à la Rivière-Saint-Sauveur*, Place Albert Harel, auprès de ta sœur Blanche, mais c'est là que je t'ai toujours connue. Vous viviez toutes les deux en harmonie.
En 1979, Blanche tombera malade. Elle lutera courageusement contre un cancer, mais celui-ci se généralisera et l'emportera le 9 Août 1981. Tu t'occuperas d'elle et la veilleras jusqu'à son dernier souffle. Tu seras très attristée par cette disparition. Pierre et sa seconde femme t'accueilleront chez eux à Honfleur. Après leur divorce, tu le suivras à Vire, où tu décèderas à l'âge de 96 ans. Pierre avait fait la promesse de s'occuper de sa “ deuxième maman ” jusqu'à la fin.

Tu as souhaité être enterrée avec Irène au cimetière d'Ablon.

Que dire d'autre de toi “tata Maria” … Tu avais un tempérament jovial et étais de bonne compagnie. Tu te racontais facilement. Ca m'a bien aidée pour te rendre cet hommage. Tu adorais les enfants et ils te le rendaient bien. Ta douceur et ta gentillesse ne faisaient jamais défaut. Tu as beaucoup joué avec mon frère et moi quand nous étions petits. Nous t'aimions beaucoup.

Si je devais qualifier ta personnalité et ta vie, j'emploierais les mots “généreuse, courageuse, dévouée, gentille, fidèle”. Tu étais le pilier de ta famille. Je crois que tout ce que tu as fait toute ta vie c'était pour aider les tiens.

Je garde un bon souvenir de toi, tata Maria, et je ne suis sans doute pas la seule...

Modifié le 22/09/2012
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2