ToujoursLa > BONHOMME EPOUSE KNOLL Andrée > Biographie - Intro > Biographie
© ToujoursLa 2023 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Kriss KNOLL - Mon, 04 Mar 2024 13:53:42 +0000
BONHOMME EPOUSE KNOLL Andrée

Andrée
BONHOMME EPOUSE KNOLL


Andrée
BONHOMME EPOUSE KNOLL

Récit


Biographie





 Ainée de 4 enfants

Pas d'enfance, tu as élevé tes frères et soeurs en sacrifiant tes études et tu les as pourtant aimés jusqu'au bout en te souvenant d'eux et en voulant encore les protéger. jusqu'au bout..
 Dans le même temps tu travaillais déjà.

Tu étais une vraie petite maman sans avoir eu beaucoup de retour !

Ensuite je suis arrivée, tu étais jeune maman à 18 ans  !    Mon arrivée fut accidentelle et tu as vécu cette période avec beaucoup d'anxiété.

Tu as vécu auprès de papa 20 ans en donnant le meilleur de toi même, en accuellant la famille avec plaisir du mieux que vous pouviez, chaleureusement.

Papa est parti à 65 ans dans d'horribles souffrances et tu ne l'as pas quitté jusqu'au bout.

Tu as été veuve à 40ans, seule en Charentes Maritimes. Vous veniez juste d'arrêter de travailler tous deux. Vous avez travaillé tous deux toute votre vie en m'élevant et en espérant ensuite pouvoir vous octroyer quelques jours heureux sans travailler.

Tu as dû recherrcher du travail et je t'ai conseillé de revenir vers moi à Clermont où je travaillais.
i
Tu as travaillé dur pour te loger et tu as fait quelques voyages avec tes collègues et amies nouvelles.

 
Tu es restée seule après le départ de papa et tu lisais beaucoup, tu ne voyais pas le temps passer disais tu ainsi. Esprit érudit et modestie toujours.
Tu débordais d'ingéniosité pour rendre la vie plus belle et plus douce pour ceux que tu aimais.
Esprit inventif avec de faibles moyens pour tout.

Tu ne te plaignais jamais. Pourtant tu m'as confié que la vie avait été dure pour toi...

Ta maman fut malade à l'heure où tu prenais ta retraite, et avait besoin d'aide et d'amour. Tu pris la décision de t'en occuper quotidiennement. Ce, pendant 8 ans jusqu-a son départ.. Encore un deuil qui t'a bouleversé au plus haut point. Tu te rendais sur sa tombe tous les matins.
...
Peu de temps après, tu fus malade à ton tour et je m'en suis aperçue vite. Trop de deuils et de chagrins... J'ai partagé ta détresse à l'annonce de ta maladie que tu connaissais si bien, tes larmes de désespoir, ta demande d'aide lorsque c'était trop dur...

Tu n'as pas eu le temps de profiter de la vie et Papa non plus car Papa fut malade dès votre arrivée à saleignes.

J'ai décidé immédiatement de t'aider du mieux que je le pouvais..
'
J'ai vécu ta maladie au jour le jour. Tu me racontais ce que tu ressentais au fur et à mesure de la progression. je comprenais et m'adaptais.
J'ai pu vivre ainsi tes perceptions, intuitions et prémonitions dont tu me faisais part et qui s'avéraient justes...    un an avant de partir tu avais une lucudité terminale étonnante. Tu pleurais car tu savais que tu partais et ta détresse était grande. Ta résignation aussi.

Grande sagesse sur la vie qui s'en va néammoins.

Le lien qui nous unissait était très fort et unique.

Nous partagions tout de notre vie en confiance absolue.
L'entr'aide était de mise. inconditionnelle et sans faille.

“Voilà, tu es partie”, j'ai vraiment pris conscience
du mot “mourir” et je suis morte avec toi...

Ma vie s'est écroulée et j'ai dû,
avec mes forces et celles que tu m'avais laissées,
réapprendre à vivre, à vivre sans toi...



Lien d'amour éternel

Modifié le 01/06/2023
 
© ToujoursLa 2023 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2