ToujoursLa > CRÉPIN Pierre > Biographie - Intro > Un homme ambitieux et débrouillard.
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Sylvie CRÉPIN - Tue, 27 Jun 2017 02:00:06 +0200
CRÉPIN Pierre

Pierre
CRÉPIN


Pierre
CRÉPIN

Récit


Un homme ambitieux et débrouillard.


Récit de la vie de papa. Robert le 29 Septembre 2003.

Pierre CREPIN, est né à Honfleur dans le Calvados le 1er juin 1933, de Blanche QUESNEY* et d’Alexandre CREPIN*.

Il a passé son enfance dans la maison familiale d’Ablon, dans ce même département, entouré de sa mère, de sa tante, Maria Quesney* et de sa grand-mère Marguerite Quesney. Ses parents se séparèrent et divorcèrent très rapidement après sa naissance.

Le petit Pierre a passé une agréable enfance, entouré de beaucoup d’amour et d’attention. Sa mère lui vouait une réelle admiration. Il a été enfant de chœur dans la paroisse de son village et à toute sa vie été animé d’une foi profonde.

Sa scolarité l’a mené jusqu’à un CAP de menuisier, car c’est la profession qu’exerçait son père. Il ne l’a rencontré que très occasionnellement et par hasard durant son enfance et plus jamais à l’age adulte.

À l’occasion de vacances d’été, il fut moniteur de colonie de vacances. Son pseudo était le “ Renard ”.

À l’age de vingt ans, il a contracté la tuberculose. Il a passé trois années dans un sanatorium à Osséja. Il fut donc exempté des obligations militaires.

Une fois rétablit, il partit seul pour Paris. Il était très ambitieux de nature et souhaitait toujours mieux que ce qu’il avait déjà. Il était également courageux. Il fit une école de comptabilité en cours du soir. Il était logé très modestement dans un tout petit appartement.

Pendant cette période d’études, il fit la rencontre de sa première épouse, qui devint la mère de ses deux enfants, un garçon et une fille. Un divorce s’en suivra en 1966.

Il a toujours pris ses enfants en week-end ou en vacances durant toute leur enfance.

Il a exercé ensuite la profession de chef comptable. Il était apprécié et respecté par sa hiérarchie et ses collègues.

En 1970, il a retrouvé, de passage à Honfleur, son amie d’enfance et voisine d’Ablon, pour laquelle il a toujours voué de profonds sentiments. Il l’a épousée l’année suivante en 1971. Il prit en charge les quatre garçons de sa nouvelle épouse. Il repartit pour la Normandie en 1974. Il a mis tout son cœur pour les élever tous les quatre, leur a fait faire des études dans la voie qu’ils souhaitaient et s’en est occupés comme s’il s’agissait de ses propres enfants jusqu’au mariage du plus jeune. Nouveau divorce en 1987.

Il est tombé éperdument amoureux d’une nouvelle femme qu’il connaîssait déjà depuis quelques années. Ils passèrent ensemble une dizaine d’années avec des hauts et des bas et beaucoup de déménagements. Ils s’installèrent finalement à Vire en Normandie. La rupture est consommée en 1997.

Une dépression lente et profonde le mènera à mettre fin à ses jours le 6 Janvier 1999 dans sa maison de Vire.

Il laisse derrière lui ses deux enfants et deux petites-filles.

Passions  :

Le football tenait une grande place dans sa vie. Il n’aurait manqué un match pour rien au monde.
Il aimait passer des soirées à jouer au Tarot contre des adversaires avertis.
Il jouait au PMU plusieurs fois par semaine. Il a gagné régulièrement.
Le loto lui rapporta une grosse somme d’argent (plus de 100000, 00 Francs)

Particularités  :

Il n’a jamais bu d’alcool de sa vie.





Modifié le 05/08/2012
 
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2