ToujoursLa > MASSUET Pierre > Biographie - Intro > Son parcours
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Jean-Jacques BARON - Sun, 23 Jul 2017 14:43:55 +0200
MASSUET Pierre

Pierre
MASSUET


Pierre
MASSUET

Sa Biographie


Son parcours


Pierre Massuet est né à Mouzon (Ardennes) le 10 novembre 1698, dans une famille de la bourgeoisie locale. Son père Nicolas Massuet est Procureur du Roi de l'hôtel de ville de Mouzon.

A 18 ans, à peine ses études terminées, il entre dans les ordres. Le 15 juin 1716, il prononce ses voeux dans l'abbaye Saint-Vincent de Metz et entre comme bénédictin à la congréation de Saint-Vannes, dans l'abbaye Notre-Dame de Mouzon.

D'années en années, regrettant son engagement, fatigué de la vie claustrale, irrité par les tracasseries de la part de ses confrères, il fuit secrètement en 1722. Arrêté et ramené à Metz, il s'évade de nouveau et se réfugie en Hollande.

Il arrive à Leyde (Leiden, la ville de Rembrandt) où il se convertit immédiatement au protestantisme. Pour subvenir à ses besoins, Pierre Massuet trouve un emploi de précepteur dans une famille aisée de la ville et se fait agréer comme tel. La mort subite de son élève, laisse à cette famille une fille "unique", qu'il épouse et dont il a quelques enfants. Force de travail, désormais à l'abri des contingences matérielles, Pierre entreprend des études de médecine auprès du professeur Herman Boerhaave*. Ce dernier, natif de la région, a une notoriété de médecin, botaniste, chimiste et humaniste hollandais qui dépasse les frontières puisqu'il est consulté à titre d'exemple par le tsar Pierre 1er de Russie ou le pape de l'époque.

En 1729, Pierre Massuet obtient son doctorat en Médecine de l'Université de Leyde, avec une thèse en latin : "Dissertatio medica de Generatione ex animalculo in ovo.". Pour les connaisseurs, il examine divers systèmes sur la génération, adopte dans cette thèse la théorie de feu Antoni van Leuwenhoeck sur les animalcules spermatiques (van Leuwenhoeck est le découvreur du spermatozoïde en 1677), et la présente comme évidente.

Diplôme en poche, il s'installe la même année à Amsterdam. Sa réputation grandit en tant que médecin, mais pas seulement. Tout en s'occupant de ses malades, il se passionne pour un grand nombre de disciplines : Littérature, Histoire, Physique, Botanique, et des spécialités médicales comme l'Anatomie et la chirurgie,. Il écrit, publie, soigne et parallèlement, dirige une maison d'éducation pour jeunes. La direction de ce pensionnat réputé, constitue pour lui une source récurrente de soucis. A la tête d'une petite fortune, il acquière la seigneurie de Lankereu, une magnifique propriété près d'Amersfoort, province d'Utrecht aux Pays-Bas.

Décrit comme un "Ecrivain laborieux", "Travailleur infatiguable", Pierre Massuet reste pour l'Histoire, un homme de l'ombre. L'abbé Bouillot, auteur d'une biographie sur son sujet dans sa "Biographie Ardennaise" (Paris - 1830 - 2 Volumes), explique ainsi son manque de notoriété : "On doit savoir beaucoup de gré à ceux qui mettent une partie de leur gloire à augmenter celle des autres, soit en traduisant des ouvrages qu'il est bon de faire connaître, soit en faisant revivre des découvertes oubliées. Ce travail, moins brillant qu'utile, a été un de ceux auxquels Massuet s'est livré avec le plus de succès."

Par ailleurs, si ses traductions et ses ouvrages scientifiques sont souvent qualifiés d'exceptionnels (voir l'étude d'Antoine Portal au sujet de la traduction de "Nouvelle Manière d'amputer les membres"), ses publications historiques sont jugées médiocres dans "Biographie universelle ancienne et moderne" rédigé par une société des gens de lettres et de savants (Tome 27 - Paris - L.G. Michaud - 1820)

Pierre Massuet s'éteint le 6 octobre 1776 dans sa propriété de Lankereu.


Modifié le 28/02/2010
Index - Chapitre : 1 2 3 4 5 6 [Suivant]
Index
Pages : 1 2 3 4 5 6
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2