ToujoursLa > Les bains en Meuse à Haybes > Le fonctionnement
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Guy LEPINE - Fri, 21 Jul 2017 18:37:00 +0200

Les bains en Meuse à Haybes


Les bains en Meuse à Haybes

L'histoire


Le fonctionnement


Le contrat passé avec le SI stipulait que l'établissement de bains devait être ouvert au public du 1er juillet au 1er octobre, de 9 heures à 21 heures au moins. Bientôt un phonographe fonctionnant avec des piles galvaniques fut installé. C'est ainsi que chaque dimanche matin, dès 9 h 00, la cantonade pouvait écouter "la chanson des blés d'or", "la valse brune"….et d'autres succès d'alors.

Si certains venaient pour nager, d'autres profitaient des barques et autres périssoires. Les accompagnants s'asseyaient pour flâner ou déguster une "Cervisia" de la GBA ( bière brune ou blonde de la Grande Brasserie Ardennaise de Sedan) à l'ombre des parasols, en attendant que les nageurs les rejoignent. Afin de faire face aux appétits ouverts par la natation ou le "bon air", une petite restauration était proposée . Principalement les dimanches après-midi, quelques pas de danse sur la terrasse en bois au rythme des succès d'alors dégourdissaient les jambes trop longtemps au repos….et le son du phonographe accompagnait les derniers flâneurs jusqu'à la tombée de la nuit et parfois un peu plus tard…..flâneurs qui s'attardaient si le temps était propice , attablés devant un plat de pommes de terre ou de macédoine de légumes en salade.

L'accès à l'établissement de bains était essentiellement pédestre. Un sentier sis sur la rive gauche, partait de la gare pour y aboutir. Aussi, dans le but d'éviter un chemin trop long aux habitants des quartiers du Vivier ou de la Vinaigrerie, des navettes en barque permettaient de traverser rapidement la Meuse. Il suffisait alors que les candidats à la traversée se manifestent par des signes, et quelques minutes plus tard, une barque venait les chercher. La barque était également utilisée pour l'approvisionnement en boissons (bière, limonade, jus de fruits) et pains de glace, achetés dans les brasseries locales. Généralement, la fin de journée était réservée à ces services. Il fallait parfois acheminer les livraisons importantes par camion. Lorsqu'un véhicule devait se rendre sur le site de la baignade, une demande était déposée auprès de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est (maintenant SNCF depuis 1938), afin que le passage à niveau soit ouvert. Un préposé de cette compagnie assurait la sécurité lors de la traversée des voies, sachant qu'à l'époque, le trafic ferroviaire était important. Ce passage à niveau est maintenant supprimé. Dans le dessein de faire connaître la ville de Haybes et contribuer à son développement touristique, le syndicat d'initiatives fit éditer des timbres destinés à être collés au verso des enveloppes de correspondance.
*

Timbre publicitaire
Timbre publicitaire*
Timbre publicitaire
Timbre publicitaire*
Timbre publicitaire
Timbre publicitaire
© Archives privées

Outre l'établissement de bains en Meuse, ces timbres montraient divers endroits, tels que le camp des Hesses, la grotte saint Wladimir etc…, Dans la même logique de promotion touristique, un tampon apposé par la poste lors de l'affranchissement du courrier reprenait les points forts de la commune : la Meuse, sa piscine, la forêt. La piscine en Meuse était un atout qu'il fallait valoriser. La loi du 20 juin 1936 venait d'instituer les congés payés et l'attrait pour les Ardennes allait se développer , principalement de la part des habitants de la région Nord-Pas de Calais.

Modifié le 28/04/2007
Index - Chapitre : [Précédent] 1 2 3 4 5 6 7 8 [Suivant]
Index
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2