ToujoursLa > DE L'HORME DE L'ILE Jean-François-Marie > Biographie > Personnages importants pour sa carrière
© ToujoursLa 2013 - www.toujoursla.com - Le mémorial
Auteur : Gillian ALLEESON et Myriam REDAL-GRAS - Mon, 24 Apr 2017 17:17:18 +0200
DE L'HORME DE L'ILE Jean-François-Marie

Jean-François-Marie
DE L'HORME DE L'ILE


Jean-François-Marie
DE L'HORME DE L'ILE

La vie aventureuse d'un noble avant, pendant et après la révolution


Personnages importants pour sa carrière



Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
Pierre Louis Jean Casimir de Blacas d'Aulps
1er prince et duc et de Blacas, né le 10 janvier 1771 à Avignon, baptisé le 11, mort à Vienne (Autriche) le 17 novembre 1839, inhumé au monastère français de la Castagnavizza à Goritz (aujourd'hui Nova Gorica, Slovénie), marié à Londres le 22 avril 1814 à Henriette Marie Félicité du Bouchet de Sourches de Montsoreau, née à Paris le 20 février 1780, morte à Paris le 10 octobre 1856, fille d'Yves Marie du Bouchet de Sourches, comte de Montsoreau, maréchal de camp, lieutenant général, et de Marie Charlotte Lallemand de Nantouillet. (...) "
Sous-lieutenant au Noailles-Dragons, il émigra en 1790, s'attacha dans l'exil à la représentation du comte de Provence (futur Louis XVIII), qui le chargea de diverses missions dont une à Saint-Pétersbourg. Devenu roi, ce dernier le nomma maréchal de camp (8 août 1814), ministre de la Maison du Roi (2 juin 1814), grand-maître de la garde-robe, intendant général des bâtiments de la Couronne. Il l'accompagna à Gand, fut nommé pair de France à son retour, puis ambassadeur à Naples où il négocia le mariage du duc de Berry avec Marie-Caroline de Bourbon-Siciles, fille du Roi des Deux-Siciles, et puis à Rome, où il fit signer le concordat du 11 juin 1817 En 1830, il suivit les Bourbons dans l'exil. Pendant son administration, il avait favorisé Champollion et crée le Musée égyptien du Musée du Louvre. M. de Blacas avait formé un riche cabinet d'antiquités que M. Reinaud a décrit en partie sous le titre de Description des monuments musulmans du cabinet du duc de Blacas, 1828. Il était membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, membre libre de l'Académie des beaux-arts et chevalier du Saint-Esprit.





Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
Pierre-René-Marie de Vaugiraud de Rosnay
comte de Vaugiraud (1741, Les Sables-d'Olonne en France - 14 mars 1819), est un vice-amiral, héros de la guerre d'indépendance américaine, et gouverneur de la Martinique.
L'Amiral de Vaugiraud de Rosnay, se distingua dans les conflits qui opposèrent la France à la Grande-Bretagne dans la seconde partie du XVIIIe siècle, et tout spécialement dans la guerre d'indépendance américaine (reddition de la Chesapeake aux côtés de Lafayette et de Grasse. Il s'opposa à la Révolution française avec les troupes de l'émigration et participa à l'expédition de Quiberon. Nommé gouverneur de la Martinique France par Louis XVIII à la Restauration, il fut rappelé quelque temps avant sa mort en 1819.









Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
Hyacinthe François Joseph Despinoy
né à Valenciennes, le 22 mai 1764, mort à Paris le 29 décembre 1848, militaire français.
L'adjudant-général Despinoy se montra brillamment en plusieurs occasions pendant le siège de Toulon, et y fut nommé général de brigade le 21 décembre 1793, après avoir reçu une blessure fort grave.
Il alla rejoindre Napoléon Bonaparte en Italie, se battit bravement à Mondovi, fut nommé général de division le 10 juin 1796, commanda tour à tour à Milan et dans la Lombardie autrichienne. C'est lui qui emporta le château de Milan (messidor 1796), après 48 heures de tranchée ouverte. Néanmoins Bonaparte, devenu premier Consul, lui confia, en 1801, le commandement de Perpignan, et en 1803, celui d'Alexandrie ; il le nomma membre, puis commandeur de la Légion d'honneur.
M. Despinoy rendit de vrais services à Alexandrie, en purgeant le pays des brigands qui l'infestaient. Le roi le créa en récompense chevalier de Saint-Louis et commandant de Strasbourg. Il interrompit ces fonctions pendant les Cent-Jours et les reprit au retour des Bourbons. Chargé du commandement de la 1e division militaire (Paris) le 10 janvier 1816, le général Despinoy appela sur lui les haines de tous les anciens soldats, envers lesquels il se montra d'une dureté inexorable. Le roi lui conféra le titre de comte le 2 mars 1816 et de commandeur de l'ordre de Saint-Louis le 3 mai suivant. Le 21 janvier 1819, M. Despinoy fut mis en non-activité, mais le 23 janvier 1821, on lui confia la 20e division militaire (Périgueux), puis la 10e (Toulouse), enfin la 12e (Nantes). II fut en outre nommé, le 17 août 1822, grand officier de la Légion d'honneur.


Sources : Wikipédia* 05/2012

Modifié le 12/05/2012
Index - Chapitre : [Précédent] 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 [Suivant]
Index
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
© ToujoursLa 2013 | Mentions Légales | Règle et Définition (CGU) | Créer un compte | Nous écrire | Nous écrire | Liens | Arguments | ToujoursLa v2.2